Tous les secteurs médicaux, paramédicaux, administratifs et logistiques de l’Institut Bergonié participent à des actions de formations orientées autour de la cancérologie. La variété des activités répond à des demandes étendues de la formation initiale à la formation continue et les collaborations sont particulièrement étroites avec l’Université de Bordeaux.

LES FORMATIONS INITIALES MÉDICALES EN 2016

Grâce à des liens anciens et forts avec le Collège des Sciences de la Santé de l’Université de Bordeaux, l’Institut Bergonié a une activité importante pour les formations initiales médicales et paramédicales. Un étudiant hospitalier sur deux fera dans son cursus un stage à l’Institut Bergonié. En étant confronté pendant son stage à la prise en charge d’une pathologie grave, cette étape peut être déterminante pour le choix de son orientation. Un suivi des étudiants a été mis en place avec un livret personnalisé. Les stages sont basés sur le principe d’un tutorat, tout particulièrement au sein du département de Chirurgie. Un cycle d’enseignement est mis en place pendant le stage hospitalier sur le thème :
« la relation avec le patient, le droit d’en parler ensemble ».

La formation, pour les spécialités, concerne l’oncologie (options Oncologie Médicale et Oncologie Radiothérapique), mais aussi la chirurgie, ainsi que de nombreuses spécialités médicales. Pour la médecine générale, les objectifs des stages ont été centrés sur les aspects ambulatoires et les soins de support. L’effectif des internes se maintient depuis 2013 et correspond à l’adéquation planifiée des besoins en cancérologie.

Tous les soignants (personnel paramédical, interne, chef de clinique assistant, médecin spécialiste et médecin de centre) sont impliqués dans la chaîne de formation initiale.

LES FORMATIONS INITIALES PARAMÉDICALES EN 2016

L’accueil des étudiants en formation initiale paramédicale concerne une grande variété de métiers. Les principaux effectifs concernent les étudiants en soins infirmiers, les aides-soignants et les manipulateurs en électroradiologie.
Un important effort a été porté sur les formations universitaires avec la préparation d’un Master Profession de Santé dont l’orientation pour les sciences infirmières a été, comme pour tous les autres projets nationaux, mis en suspens.

À noter également, la poursuite des formations managériales dans le domaine de la santé, en lien avec Sciences Po Bordeaux.

88

internes en médecine

207

étudiants hospitaliers

28

médecins en formation pour le DESC de Cancérologie